Prix Henri Chaigneau 2012

Le jury de la 18e édition du prix Henri Chaigneau a choisi de récompenser le Pr Edward Tuddenham pour ses travaux sur le clonage et la mutation des gènes de la coagulation, ainsi que pour ses récentes découvertes en matière de thérapie génique de l’hémophilie. Le prix lui a été remis le 12 juillet à Paris à l’occasion du Congrès mondial de l’hémophilie 2012.

JPEG - 66.2 ko

Le prix Henri Chaigneau, créé il y a quarante ans par l’AFH et la Fondation pour la recherche médicale en hommage au fondateur de l’association et de la Fédération mondiale de l’hémophilie (FMH), récompense tous les deux ans les travaux de recherche internationaux innovant dans le domaine de la physiopathologie, du traitement ou de la prévention de l’hémophilie et de la maladie de Willebrand. Il est non seulement le seul prix international scientifique dédié à l’hémophilie, mais aussi l’un des rares décernés à des chercheurs par une association de patients.

Le 17 mars dernier, pour la 18e édition, le jury composé d’experts médicaux s’est réuni et a choisi de récompenser le Pr Edward Tuddenham pour ses travaux dans le domaine du clonage et de la mutation du gène du facteur VIII, de la thérapie génique du facteur IX, mais aussi pour ses recherches sur de nombreux aspects de l’hémostase et de ses pathologies. Ses travaux orientés vers la préparation et l’utilisation d’anticorps monoclonaux pour le facteur VIII, le facteur IX et le facteur Willebrand avaient déjà été remarqués et récompensés par le prix Henri Chaigneau en 1983. Ils avaient permis à l’époque de purifier le facteur VIII, de le séparer du facteur Willebrand, de le cloner, et secondairement de déboucher sur sa production par synthèse dans un micro-organisme.

Né en 1944 en Grande-Bretagne, le Pr Edward Tuddenham est un chercheur de renommée internationale dans le domaine de l’hématologie. Pionnier dans le domaine du clonage du gène du facteur VIII, il est à l’origine des traitements disponibles aujourd’hui pour les personnes souffrant d’hémophilie. Ces dernières années, il a été activement impliqué dans plusieurs études précliniques en matière de thérapie génique de l’hémophilie. Il est actuellement consultant honoraire en hématologie au Royal Free Hospital de Londres.

Son travail sur la thérapie génique de l’hémophilie B a commencé en 2006 par une collaboration avec les Prs Nathwani et Davidoff et des chercheurs de l’hôpital pour enfants de Saint Jude à Memphis (Etats-Unis). Ces recherches ont conduit aux premiers résultats positifs obtenus en matière de thérapie génique, qui ont été publiés dans l’édition de Noël 2011 du New England Journal of Medicine. Le Pr Edward Tuddenham et son équipe travaillent actuellement à dupliquer une technologie similaire pour l’hémophilie A, avec pour objectif de débuter un essai clinique en 2013.

Le Pr Edward Tuddenham a reçu son prix des mains du président de l’AFH, Norbert Ferré, le 12 juillet dernier à Paris lors de la cérémonie des récompenses de la FMH qui a lieu à l’occasion du Congrès mondial de l’hémophilie 2012.

Juillet 2012}

Mise en ligne le 17 juillet 2011 par Directrice générale de l’AFH

<article148|fblike>

Mise en ligne le 17 juillet 2011 par Directrice générale de l’AFH

Mentions Légales || Plan du site || Partenaires || Presse || Contacts || Imprimer || Forum de l’AFH

Association française des hémophiles
6, rue Alexandre Cabanel
75739 PARIS cedex 15
Tél. : 01 45 67 77 67 - Fax : 01 45 67 85 44
E-mail : info@afh.asso.fr

Google+