Séjour au ski : les précautions à prendre

Pour toute personne, qu’elle soit atteinte ou non d’un trouble rare de la coagulation, les sports d’hiver sont souvent synonymes de mauvaises chutes.

Interview

Michel Raymond, co-responsable de la commission "Kinésithérapie" de l’AFH a accepté de répondre à nos questions.

JPEG - 128.2 ko

Quelles sont les sports d’hiver recommandés pour les personnes adultes et enfants atteintes de troubles de la coagulation ?

Il faut savoir, en préambule, que l’Assurance Maladie classe, avant les sports mécaniques (vélo notamment), les sports de glisse (ski, patinage, skate-board, etc…) comme les premiers pourvoyeurs d’accidents musculo-squelettiques sévères (plusieurs dizaines de milliers par an).

Il faut aussi savoir d’une manière générale que la bonne activité physique sera toujours celle :
- qui correspond à ses gouts,
- qui répond à ses besoins,
- qui respecte ses capacités.

Pour les séjours en famille ou si vous partez seul, vous privilégierez, si vous êtes concernés par une hémophilie sévère, voire dans certains cas modérés, une activité de loisirs, sans esprit de compétition.
- le ski de fond,
- les raquettes,
- la marche nordique,
- le fauteuil-ski
- le chien de traineaux
- et bien sûr les batailles de boules de neiges.

Pour les formes mineures de la pathologie, le choix des activités est libre mais il doit être fait avec bon sens et un encadrement attentif et bienveillant.

Quels seraient vos conseils pour se préparer à un tel séjour ?

JPEG - 24.9 ko

Pour un enfant, il est fortement conseiller de prendre contact avec le centre de traitement pour préparer au mieux le séjour. Pour un adulte, il sera particulièrement utile de prendre conseil auprès du CTH et de son kinésithérapeute pour l’aider à auto-évaluer ses capacités du moment.

Dans tous les cas, que le traitement soit à la demande ou une prophylaxie, il est impératif de partir avec son traitement et d’apporter ses ordonnances.

De manière générale, il convient d’avoir en permanence sur soi sa carte d’urgence. Elle doit être facilement accessible par les secours en cas de problème.

Il est également important d’emporter dans ses bagages une trousse de secours complète :
- des antalgiques,
- de l’Exacyl,
- des poches glacées,
- des compresses,
- des pansements,
- des sets d’injection si autotraitement…

Enfin, il peut être utile de prendre contact avec le Centre de traitement de l’hémophilie le plus proche de la station pour se signaler afin qu’ils soient préparés en cas d’accident.

Y a-t-il des façons de prévenir les chutes et/ou d’éviter des hémarthroses ?

Systématiquement, il faut :
- ne jamais partir seul,
- toujours porter un casque,
- s’équiper à sa plus juste taille,
- ne pas oublier de s’échauffer avant et de s’étirer après l’effort,
- s’hydrater avant, pendant et après son activité.

Témoignage

Sabine Texier, maman de Léo, nous raconte sa semaine aux sports d’hiver :
Avant de partir, nous avons fait le point avec le médecin hématologue qui suit Léo qui nous a conseillé de proscrire la plupart des activités car les articulations de Léo étaient trop fragiles. Arrivée sur place, il a quand même fait de la luge, nous avons fait une balade en raquettes et comme Leo ne pouvait pas skier, nous l’avons inscrit à une descente en fauteuil-ski : il a trouvé ça génial ! C’était une première !

Mise en ligne le 25 février 2014 par Admin


Mentions Légales || Plan du site || Partenaires || Presse || Contacts || Imprimer || Forum de l’AFH

Association française des hémophiles
6, rue Alexandre Cabanel
75739 PARIS cedex 15
Tél. : 01 45 67 77 67 - Fax : 01 45 67 85 44
E-mail : info@afh.asso.fr

Google+